22 juin 2024

« Parle aux enfants d’IsraĂ«l en disant : Celle-ci est la bĂȘte que vous mangerez, parmi tout l’animal qui est sur la terre… Â» Vayikra (11 ; 1)

La fin de notre Paracha nous dicte des lois fondamentales concernant la cacherout, les animaux permis ou interdits, purs ou impurs. Du bĂ©tail aux volatiles, du poisson Ă  la vermine, la Torah passe en revue toutes les catĂ©gories afin de nous prescrire ce que nous avons le droit de consommer, puis elle nous met en garde sur la gravitĂ© de manger ce qui est interdit. En imposant ces lois alimentaires strictes, Hachem veut nous sĂ©parer des goyim, qui eux peuvent consommer ce qu’ils dĂ©sirent.

Le Midrach de Rabbi Tan’houma nous propose la parabole suivante : Un mĂ©decin vient visiter deux malades, Ă  l’incurable il lui permettra de manger ce qu’il voudra, tandis qu’au second qui est en voie de guĂ©rison le mĂ©decin imposera un traitement composĂ© d’aliments permis et interdits. Le Juif est appelĂ© Ă  vivre ! Il est dans ce monde-ci pour servir Hachem et se prĂ©parer Ă  une vie future. LIRE LA SUITE