Archives par mot-clé : equilibre

L’eau un apport essentiel

En raison de son importance vitale, l’eau se trouve à profusion à la surface du globe terrestre, et constitue plus de 70% du corps humain. Elle est primordiale pour le bon fonctionnement de tous les organes, en particulier les reins, responsables, entre autres, de l’élimination des déchets, de la fabrication de l’hormone permettant la formation de l’hémoglobine, de la cortisone, etc. Il faut absolument préserver les reins en buvant beaucoup d’eau, en consommant une nourriture appropriée, une surveillance de la tension artérielle et en s’abstenant de fumer.

De nos jours, avec la multitude des produits alimentaires industrialisés, une quantité considérable de déchets qui n’existaient pas auparavant pénètrent dans notre corps – comme ceux contenus dans le sucre, la margarine, les colorants alimentaires, les conservateurs, les fritures de toutes sortes, etc. C’est grâce aux reins que notre corps peut éliminer tous ces produits toxiques ainsi que les résidus de pesticides se trouvant sur les fruits et les légumes.

L’eau bue en quantité suffisante évite la formation de calculs rénaux. D’après les chercheurs, en buvant beaucoup d’eau, on pourrait même réduire de moitié les risques de cancer de la vessie qui est au quatrième rang chez l’homme. Jadis, on exerçait des métiers qui requéraient de gros efforts physiques qui donnaient soif, mais ce qui n’est plus le cas de nos jours. La majorité des personnes travaillent dans des locaux climatisés et risquent fort de se déshydrater si elles ne boivent pas avant d’en éprouver le besoin. Le Rambam dit : « Il faut boire seulement si on a soif », ce n’est pas valable aujourd’hui (les gens étant en majorité sédentaires). Il est donc important de boire pour préserver ses reins.

Vous connaissez certainement, la vie difficile que mène une personne dont les reins sont atteints et qui est obligée toute sa vie de faire régulièrement des dialyses. (Que D’ nous en préserve).

Ainsi, celui qui pèse 60 kilos devra en boire entre 2,1 et 2,5 litres par jour, soit douze verres environ. Bien sûr, en cas d’activité physique intense ou de forte chaleur, il faut augmenter la quantité d’eau. L’eau du corps est éliminée sous forme d’urine et par la transpiration. Un manque d’eau, associé à une forte chaleur et à des efforts physiques intenses, peut entraîner des maux de tête, une déshydratation et un danger de mort immédiat. Pour savoir si on boit suffisamment, on peut mesurer la quantité d’urine éliminée au cours d’une journée : elle doit tourner autour de deux à deux litres et demi.

Boire abondamment empêchera aussi la phlébite ; pour éviter cette inflammation des jambes, il est important de ne pas rester assis trop longtemps les jambes repliées. Il faut se lever et faire un petit tour toutes les une ou deux heures.

Parfois, le manque de boisson peut même provoquer une sécheresse oculaire.

Avertissement aux mères : les nourrissons se déshydratent très vite ! Parfois ils sont  entre la nourrice et la grand-mère, la voisine ou la baby-sitter, et perdent leur équilibre hydrique. C’est dangereux ! Par conséquent, vérifiez régulièrement qu’il boive assez et que la couche du bébé est suffisamment humide.

Extrait de l’ouvrage « Une vie saine selon la Halakha » du Rav Yé’hezkel Is’hayek Chlita