2 février 2023

10 TEVET: Colmater la brèche

Avec le 9 Av, le 17 Tamouz et le 3 Tichri (le jeûne de Guédalya), le 10 Tévet est l’un des quatre jours de jeûne qui commémorent des périodes sombres notre histoire. Le 10 Tévet marque le début du siège de Jérusalem par Névoukhanétsar (Nabuchodonosor), le roi de Babel, et les premiers assauts de la bataille qui allait détruire la ville de Yerouchalayim et le Beth hamikdach construit par Chlomo Hamelekh, et voir également partir les Juifs pour un exil de 70 ans à Babel. Ce jeûne a une spécificité particulière, il sera observé même s’il tombe un vendredi (veille de Chabat) alors que nos autres jours de jeûnes sont calculés de telle sorte qu’ils ne tombent jamais un vendredi, afin de ne pas gêner les préparatifs de Chabat. Par exemple si le jeûne d’Esther, tombe un vendredi, il sera anticipé à la veille, le jeudi. Tandis que le 10 Tévet ne le sera pas. Mais plus encore, le Aboudaram (Hilkhot Taânit) rajoute que même s’il tombe un Chabat, on ne le repoussera pas, et on jeûnera ce jour-là ! Il y a de quoi s’interroger sur la pertinence de ce jeûne, qui marque un événement qui n’avait rien de vraiment catastrophique.