13 avril 2021

A propos de la farine

La production de farine blanche a commence en 1750, avec la découverte d’une nouvelle meule capable de séparer la tanne des germes et du son. L’appareil digestif a du mal à digérer la farine blanche, dépourvue des minéraux et des vitamines qui se trouvent dans le son, parce qu’elle se présente comme un morceau de pâte sans fibres, qui fermente dans l’estomac et augmente le phénomène de reflux. Au contraire, le pain complet stimule le bon fonctionnement des intestins. En outre, dépourvue de tous les composants qui se trouvent dans le son, la farine blanche doit, pour les besoins de la digestion, puiser dans le corps des éléments importants et dont les réserves s’en trouvent appauvries.

Pour montrer l’importance vitale du son, des chercheurs d’une université du Texas ont réalisé l’expérience suivante : ils ont donné en quantité illimitée du pain blanc et de l’eau à un premier groupe de cobayes, et du pain complet et de l’eau à un second groupe. Au bout de six mois, tous les cobayes du premier groupe étaient mortes, alors que ceux du second groupe ont continué vivre normalement ! Nous comprenons donc l’importance primordiale du son qui représente l’enveloppe intérieure du blé. Il convient de préciser que pour cette expérience, les rongeurs ont été nourris exclusivement de pain et d’eau. Il est bien évident qu’il n’existe pas d’hommes se nourrissant de cette manière. Je veux simplement montrer les dommages subis par l’organisme par l’emploi prolongé de farine blanche.

Témoignage : Le fils aîné du Rav de Brisk, a rapporté à ses élèves et à ses proches ce témoignage de Rabbi Naftali Zilberberg de Varsovie. Un jour le ‘Hafets ‘Haïm l’invita un vendredi soir, quand le ‘Hafets ‘Haïm vit que je faisais la moue devant le pain noir servi à table, il répéta à plusieurs reprises pendant qu’il coupait des tranches : « Le pain noir est très bon et très sain ! »

Conclusion : Il faut toujours utiliser de la farine complète, mais on peut y ajouter jusqu’à un quart de farine blanche – contrairement au sucre, qui doit être totalement exclu de notre régime alimentaire.

De nos jours, il existe, grâce à D’, une grande variété de produits à base de farine complète, de sorte que ce n’est plus un grand sacrifice de s’en procurer. Bien entendu, il faut vérifier que ces produits ne contiennent aucun composant nuisible.

Sur certains paquets de farine complète, on trouve des recettes de cuisine nuisibles pour la santé, avec une grande quantité de sucre, de sel ou de margarine. Il faut être assez avisé pour choisir les bonnes et rejeter les mauvaises !

Extrait de l’ouvrage « Une vie saine selon la Halakha »  du Rav Yé’hezkel Is’hayek Chlita

Contact 00 972.361.87.876