29 novembre 2021

L’avenir de la Daf est compromis….

Il est écrit dans Avot (3 ;17): « S’il n’y a pas de farine il n’y a pas de Torah… »
Bien que pour la conception de la Daf les ingrédients sont offerts, les Rabanim qui offrent chaque semaine leurs onctueuses et savoureuses paroles de Torah gracieusement.


La Daf nécessite tout de même de quelques outils de conception, mise en page, mise en ligne, mailing et impression qui lui sont indispensables et …payants.


Si nous voulons poursuivre ce magnifique feuillet, qui est devenu un outil indispensable de la table de Chabat pour de nombreuses familles, nous devons, tous ensemble y participer.


Chaque personne qui reçoit, apprécie et bénéficie de la Daf de Chabat (et autres des diffusions d’OVDHM) chaque semaine, n’a-t-il pas un devoir « moral » de participer ?


Nous comprenons qu’il est logique de payer lorsque l’on mange, pourquoi en serait-il différemment lorsque l’on se nourrit spirituellement ?


L’avenir de la Daf et des diffusions d’OVDHM sont entre nos mains.