21 octobre 2021

La Guémara (Chabbat 64b) nous enseigne : « Celui qui voit son prochain commettre une Avéra et ne le réprimande pas, la faute lui revient à lui comme s’il l’avait commise depuis le départ. » Cet enseignement a de quoi nous tourmenter ! Notre paracha est lue tous les ans avant le 9 av, essayons de tirer les enseignements de ces deux événements. Il est enseigné dans la Guémara (Guitin 55b) que Yérouchalaïm fut détruite à cause de Kamtsa et Bar Kamtsa. LIRE LA SUITE