16 juin 2024

MICHPATIM: Quoi de neuf docteur?

Il est Ă©crit dans la paracha : «Et guĂ©rir, il guĂ©rira»(ChĂ©mot 21.19). À propos de ce verset, nos sages disent (BĂ©rahot, 60a) : «De ce verset, nous apprenons qu’un mĂ©decin a la permission de guĂ©rir». Cependant, dans la Paracha BĂ©chalah, il est Ă©crit : «Si tu Ă©coutes la voix d’Hachem ton D.ieu; si tu t’appliques Ă  lui plaire; si tu te soumets Ă  ses prĂ©ceptes et tu restes fidĂšle Ă  toutes ses lois, aucune des plaies dont j’ai frappĂ© l’Égypte, ne t’atteindra, car moi, Hachem je te guĂ©rirai ANI HM ROFEKHA» (ChĂ©mot 15.26). Le Baal Atourim commente : le mot “votre faisant rĂ©fĂ©rence Ă  Hachem, (ŚšŚ€ŚŚš)” guĂ©risseur souple alors que “il Ś€ se prononce avec un faisant allusion au mĂ©decin (Ś•ŚšŚ€Ś) ” guĂ©rira sĂ©vĂšre. Cela indique Ś€ est prononcĂ© avec un que la guĂ©rison d’Hachem est gĂ©nĂ©reuse, rapide et douce, alors que la guĂ©rison du mĂ©decin est dure et cause divers effets secondaires. Le verset de BĂ©chalah nous explique clairement comment mĂ©riter la guĂ©rison directe et sans douleurs d’Akadoch Barouh Ouh sans avoir recours aux mĂ©decins : «Si tu Ă©coutes la voix d’Hachem…tu restes fidĂšle Ă  toutes ses lois»….