Archives par mot-clé : yechivot

Pourquoi le rav Kanievsky a-t-il ordonné l’ouverture des Talmudé Tora et des Yechivoth ketanoth ?

La décision de rav Kanievski a interpellé. Rav Neugrashel l’explique.

Lorsque cette question est posée par les autorités civiles, elle est plus que grossière, c’est un mélange d’impudence, d’opacité et de stupidité.

Après tout, les autorités civiles ont tout fait pour perdre la confiance de la communauté orthodoxe et de ses dirigeants. Elles ont créé une situation dans laquelle les choses sont autorisées ou interdites selon des critères qui n’ont aucun sens aux yeux du public orthodoxe.

L’homme à la tête du système voit la prière de Rosh Hashana comme une sorte de célébration. Et à Yom Kippour, il accepte que l’on prie à l’extérieur par forte chaleur et sous le soleil brûlant. Souccot et Simchath Tora ne sont pour lui rien de plus que des rassemblements sociaux. Et les quatre espèces n’ont strictement aucune importance à ses yeux…

Comment une telle personne pourrait-elle s’attendre quand elle est non seulement menée par de telles pensées, mais encore les exprime face à chaque microphone – que ses décisions seront fiables ?

Or quand il s’agit d’une fermeture ou d’une quarantaine, ou tout nom que l’on donnera à cela, les localités orthodoxes et les quartiers orthodoxes ont été inclus. De nombreux quartiers de Jérusalem ont été ajoutés, y compris de grands quartiers tels que Ramot et Neve Ya’akov. Et soudain, après que des responsables orthodoxes se soient assis avec les données face aux dirigeants civils pendant quelques heures, le nombre est tombé à seulement deux quartiers. Comment ne pas perdre confiance ? Se le sujet était entre les mains d’un professionnel objectif, pourquoi des gens orthodoxes devaient-ils venir et s’asseoir sur cette question ? Est-ce une question de valeur religieuse ou sectaire?

Et pour augmenter encore le feu de l’opacité et de la stupidité, le respectable Premier ministre vient et dévoile au rav Kanievsky, qui réellement sait tout, qu’il est écrit dans « notre » Tora qu’il faut tout faire pour sauver des âmes… Et il l’a fait sur le ton d’un enseignant patient qui s’adresse aux enfants de première année. Eh bien, vraiment… Heureusement que le verset a été cité, sans blesser l’honneur de la personne qui le rapporte, rabbi Kanievsky n’aurait pas su qu’il y avait une telle chose (au passage, le verset ne parle pas du tout de la préservation du corps mais de la préservation de l’âme sur le plan spirituel…) Y a-t-il une limite à la stupidité et à l’arrogance ?

En outre, il a ajouté qu’il ne ne permettrait pas à la maladie de « sauter » des quartiers orthodoxes fermés à d’autres endroits. En d’autres termes, le but de la fermeture des quartiers orthodoxes n’est pas de les aider à éradiquer la maladie mais de protéger le reste de la population.

En fait, pourquoi le rav Kanievsky a-t-il vraiment ordonné l’ouverture des Talmudé Tora et des Yechivoth ? Après tout, même au plus fort de la fermeture, les magasins d’alimentation étaient ouverts, car on comprend que la nourriture est une chose nécessaire même dans le temps où les vies sont en danger. De même, les pharmacies sont restées accessibles, et tout le monde a été autorisé à se rendre à la pharmacie pour acheter des médicaments, car on conçoit également que les médicaments sont nécessaires et font partie des choses indispensables à la sauvegarde des gens.

Le rav Kanievsky nous enseigne qu’étudier la Tora pour les jeunes en une telle période est aussi un besoin pour leur sauvegarde.

La Gemara dans Berakhoth 61 raconte une conversation qui a eu lieu entre rabbi ‘Akiva qui a rassemblé des congrégations en public alors que c’était dangereux quand les Romains l’interdisaient. Il a comparé cela pour Papos ben Yehouda, qui critiquait le bienfondé de sa conduite, à la célèbre anecdote du renard proposant aux poissons qui avaient peur des filets de pêche – de monter sur terre. Les poissons lui ont répondu : « Stupide que tu es, si dans l’eau, qui pourtant est notre élément naturel, nous avons peur, que va-t-il se passer sur terre ? »

Mais quoi, ces gens crient que c’est dangereux ? Pourquoi n’ont-il pas été crié contre l’ouverture des épiceries et des pharmacies? Parce qu’ils comprennent qu’il y a des choses importantes…. Et ils ne comprennent pas à quel point l’étude de la Tora est importante …

La Tora pour les Juifs est comme l’eau pour les poissons. Et le regretté rav Yitz’hak Arieli a dit dans son livre Einaïm laMichpat (B. B. 7) : « A plus forte raison pour les jeunes du troupeau, car quand il n’y a pas de jeunes, il n’y a pas de troupeau après… »

Le président des États-Unis l’a compris, le premier ministre d’Israël pas encore.

Article paru sur Kountrass.com