16 juin 2024

AprĂšs avoir comptĂ© durant cinquante jours l’Ă©chĂ©ance du don de la Torah, et s’ĂȘtre sanctifiĂ© les trois jours prĂ©cĂ©dant ce grand Ă©vĂ©nement (ChĂ©mot 19 ;15), le Midrach nous enseigne que lorsque MochĂ© appela les enfants d’IsraĂ«l pour qu’ils viennent recevoir la Torah, il les trouva endormis ! C’est presque impensable. Pourtant, dire qu’ils ignoraient alors la valeur de la Torah semble problĂ©matique en regard de tous les prĂ©paratifs qu’ils firent Ă  l’approche de son don.

Le Maguen Avraham (Ora’h ‘HaĂŻm 494), rapporte au nom du Zohar, que les hommes pieux des anciennes gĂ©nĂ©rations avaient l’habitude de rester Ă©veillĂ©s toute la nuit de Chavouot, qu’ils se consacraient Ă  l’étude, afin de rĂ©parer ce manquement de leurs ancĂȘtres en cette nuit historique.