13 juin 2021

Après avoir compté durant cinquante jours l’échéance du don de la Torah, et s’être sanctifié les trois jours précédant ce grand événement (Chémot 19 ;15), le Midrach nous enseigne que lorsque Moché appela les enfants d’Israël pour qu’ils viennent recevoir la Torah, il les trouva endormis ! C’est presque impensable. Pourtant, dire qu’ils ignoraient alors la valeur de la Torah semble problématique en regard de tous les préparatifs qu’ils firent à l’approche de son don.

Le Maguen Avraham (Ora’h ‘Haïm 494), rapporte au nom du Zohar, que les hommes pieux des anciennes générations avaient l’habitude de rester éveillés toute la nuit de Chavouot, qu’ils se consacraient à l’étude, afin de réparer ce manquement de leurs ancêtres en cette nuit historique.