Béhar-Bé’houkotaï

« Si dans mes statuts vous marchez et mes Mitsvot vous gardez, vous les faites… je donnerai leur pluies en leur temps…vous aurez du pain à manger en abondance, et vous demeurerez en sécurité dans votre pays. Je ferai régner la paix dans ce pays, et nul n’y troublera votre repos ; je ferai disparaître du pays les animaux nuisibles, et le glaive ne traversera point votre territoire… » (Vayikra 26 ; 3-6)

Comment pouvoir bénéficier de ces magnifiques bénédictions ? Et qu’est-ce que signifie « marcher dans les statuts d’Hachem » ? Le Or Ha’haïm Hakadoch offre rien que sur ces mots 42 explications différentes ! Et voici ces mots pour la septième explication : « Dans les Pirkeï Avot (4;14) il est enseigné “Exile-toi dans un lieu de Torah… (…)” c’est-à-dire qu’il faut aller d’endroit en endroit pour acquérir la Torah, comme l’explique la Guémara (‘Haguiga 5b) : tous s’exilaient pour aller étudier. Certains partaient pour six mois, et revenaient un seul jour pour s’occuper de leurs affaires. Tel est le sens du verset : “si dans Mes statuts (…)” : il évoque l’étude de la Torah pour laquelle il faut marcher [s’exiler]. En effet, pour se consacrer librement à l’étude, il n’est pas possible d’étudier chez soi, car celui qui reste chez lui sera sans cesse détourné de son étude par des soucis d’ordre ménager. C’est pourquoi “l’homme doit abandonner son père et sa mère” et quitter l’endroit où il est pour aller à la recherche de la Torah.» Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *