2 février 2023

Résumons la Paracha…Vayichla’h

1e Montée :
Lorsque Yaakov se rend en Erets Israël, il envoie des messagers vers Essav qui vivait dans le pays de Seiir, afin de l’informer de plusieurs choses ; qu’il avait séjourné jusque-là chez Lavan, maitre de tous les escrocs, mais qu’il a vaincu, sous-entendu je te vaincrai donc. Qu’il a tardé jusqu’à maintenant en attendant la naissance de Yossef car sous-entendu, il possède le pouvoir de te vaincre. Qu’il était de retour et qu’il veut vivre en paix avec lui, mais sous-entendu s’il veut faire la guerre, j’y suis prêt également car je prie vers Hachem qu’il exauce nos demandent et mon camp est fort. Tous les hommes de Yaakov refusent d’aller à sa rencontre car ils ont peur, c’est pour cela qu’il lui envoie des Anges. Les Anges reviennent et lui annoncent qu’Essav arrive lui-même a sa rencontre, accompagné de 400 hommes armés qui sont des fous de guerres, avec de mauvaises intentions. Sans l’intervention des messagers, Essav était préoccupé par ses propres problèmes et n’aurait pas remarqué le retour de Yaakov, sa rage s’était calmée en son absence, mais lorsque les messagers sont apparus devant lui, elle se ralluma. “On apprend d’ici que pendant les Exils, rester discrètement à l’arrière-plan a toujours mieux servi le Am Israël que le fait de s’attirer l’attention” Yaakov se dit que peut-être il a commis une faute pendant toute ces années chez Lavan, donc qu’HM ne lui viendrai pas en aide, ce qui entrainera qu’il sera livré aux mains d’Essav car il savait qu’Essav pouvait le toucher seulement s’il avait commis une faute. « On voit d’ici que la source de toute nos épreuves et nos souffrances est la faute, le retour à la Techouva (le repentir) est son remède”. Yaakov se prépare à la rencontre avec 3 mesures de protection. 1 : Stratégie en cas de guerre : Il vêtit tous ses gens de vêtements blancs et ordonne à chacun de cacher une épée sous son manteau. Il partage son camp en deux car il se dit que si Essav attaque un des 2 camps, le camp restant sera sauvé. “Cette parole prophétique s’accomplit durant la seconde guerre mondiale et tous les autres malheurs de l’exil d’Edom. Hitler le maudit voulait anéantir le Am Israël, ce qui est impossible, car si un camp est attaqué, alors l’autre sera sauvé…”. Pour finir il cache Dina car il se dit qu’il pourrait la voir et la prendre.
2 : la Tefila : Il élève une prière en implorant le mérite de ses pères, la promesse qu’HM qui lui a demandé de retourner dans son pays, qu’il lui ferait du bien et lui demande de le sauver de la main de son frère cruel. Il ordonne aussi à chacun de ses fils de se joindre à sa prière.
2e Montée :
3 : Il envoie des cadeaux pour le séduire et l’apaiser : Il prend une partie de son troupeau, de l’or, de l’argent, des bijoux, les remets à ses serviteurs et leur demande de marcher en avant en laissant une distance entre chaque troupeau d’animaux afin de lui montrer qu’un groupe à la fois, de cette manière son cadeau aura l’air immense et impressionnant, et en lui disant que c’était une offrande de Yaakov pour son maitre. Pendant la nuit il se lève, prend ses femmes et ses enfants et tout ce qu’il possède et les fait traverser le fleuve Yabok. Lui reste seul de l’autre cote de la rivière et lutte toute la nuit avec l’Anges d’Essav, d’Edom, qui se nomme Sa-mael et qui prend l’apparence d’un homme. “La lutte nocturne de Yaakov était une action prophétique a la lutte future de ses descendants dans l’exil d’Edom, de même l’Ange n’a pas réussi à vaincre Yaakov, de même les nations n’arriveront pas à nous vaincre et à nous détacher le Am Israël de son créateur”. Pendant la bataille, l’Ange a beaucoup de difficulté contre Yaakov et n’arrive pas à le battre donc il le touche au creux de sa cuisse, le nerf sciatique. A l’aube, l’Ange veut partir pour retourner près d’HM afin de chanter une Chira (Un chant) pour la première fois, mais Yaakov le retient et n’accepte de le laisser partir qu’à condition qu’il le bénisse. Il le bénit en lui disant qu’il ne s’appellera plus Yaakov mais Israël car il a combattu contre des Anges et des hommes et il a triomphé. Yaakov lui demande son nom mais refuse de lui dire car les noms des Anges changent en fonction de la mission chargée par HM. Il le bénit et s’enfuit.
3e Montée :
Yaakov nomme le lieu où il lutta contre l’Ange, Peniel. Lorsqu’il quitte l’endroit, il boite à cause de sa cuisse qui est touchée au nerf sciatique, c’est la raison pour laquelle nous ne mangeons pas le nerf sciatique d’une bête Cacher. HM le guérit en faisant briller des rayons de soleil ardents sur Yaakov qui lui permet de ne plus boiter. « Cette Mistva a un sens profond ; malgré les souffrances que nous allons endurer pendant l’Exil d’Edom par la barbarie des non juifs, on ne sera jamais totalement anéantis, de même que l’Ange a réussi à seulement blesser Yaakov, de même les nations pourront seulement faire des blessures temporaires au Am Israel, celles-ci guériront à l’époque du Machiah bientôt bz”h, de même qu’HM a soigné Yaakov“. Yaakov rejoint sa famille, lève ses yeux et aperçoit de loin son frère accompagné de 400 hommes. Il divise ses proches en plusieurs groupes ; au 1e rang devant, les servantes avec leurs enfants, au 2e rang Léa et ses enfants, au 3e rangs Rahel et Yossef et lui se place tout devant eux. Essav s’approche puis Yaakov court à sa rencontre et se prosterne 7 fois. Essav l’enlace, tombe sur son cou, pense le mordre et aspirer son sang mais le cou se transforme en marbre. Son frère lève ses yeux et vois les femmes et les enfants de Yaakov bien éduqué, noble, respectueux et lui demande qui ils sont et comment il a fait pour avoir de tels enfants. Il lui répond que ce sont ses enfants qu’HM l’a gratifié (HaNaN en Hébreu, qui sont les initiales de H : Halla, N : Nidda, N : Nerot, les 3 Mistvots principales de la femme juive. Ils sont devenus ainsi grâce aux respects de ses Mitsvots) mais ne lui répond pas concernant ses femmes “On apprend d’ici que la vie de couple ne regarde personne et ne doit pas être un sujet de conversations avec qui que ce soit”.


4e Montée :
Toute la famille de Yaakov se prosterne devant Essav. Celui-ci lui demande ce qu’est tous les troupeaux qu’il a reçu sur son chemin, Yaakov lui répond que c’est un cadeau pour son frère qu’il chérissait. Essav lui prétexte que c’est trop et qu’il a déjà beaucoup (c’est à dire beaucoup mais pas assez) mais Yaakov insiste et lui dit qu’il n’a pas besoin car il a déjà tout ce qu’il faut (c’est à dire tout ce qu’HM lui a donné, tout ce dont il a besoin) “Le Racha ne se contente jamais de rien dans ce monde ci alors que Le Tsadik ressent que tout ce qu’il possède est tout ce qu’il lui faut”. A la fin Essav accepte le cadeau.

Il lui demande de faire la route avec lui c’est à dire de faire un pacte de fraternité, de vivre ensemble pour l’éternité mais Yaakov lui répond qu’il a des petits enfants et des jeunes troupeaux, qu’il doit faire attention à eux et avancer à une allure lente car ils ont besoin de lui et ne pouvaient pas être brusqués si on les surmène trop, sinon tout le jeune bétail va mourir. “Cette parole prophétique exprime en réalité que Yaakov, lui, aurait la force de supporter la proximité d’Essav, des nations, sans être influencé mais les enfants sont délicats et les troupeaux (qui font référence à l’ensemble du peuple juif) ne seront pas capables de résister aux épreuves de cette proximité et qu’ils seront tous assimilés après quelques générations.” Yaakov lui propose donc d’avancer devant et lui sera derrière selon la vitesse du bétail. Avant de partir Essav lui propose une escorte d’hommes pour les accompagner, mais celui-ci refuse. Essav part et reprend le chemin de Seiir, tout seul, sans ses 400 hommes, car quand ils ont vu Yaakov et sa grandeur, ils ont été saisis de frayeur. Yaakov, de son côté, se rend à Souccot puis campe ensuite devant la ville de Chkhem. Il achète une portion de terre aux enfants de Hamor le père de Chkhem puis érige un autel.
5e Montée :
La vie de Yaakov était semée d’épreuves, a peine avait-il échappé de Lavan et Essav qu’il affronte une nouvelle tragédie avec sa fille Dina. Elle sort afin de faire connaissance avec les filles du pays. Lorsque Chkhem, le fils de Hamor le gouverneur de la région, voit Dina, il la kidnappe de force et la viole. Après cela il tombe fou amoureux d’elle et demande à son père Hamor d’aller voir sa famille et de les supplier afin qu’il l’épouse. Yaakov apprend la nouvelle par Hamor qui vient lui parler en lui proposant que leurs filles s’unissent à leurs fils et vice versa, qu’ils s’installent dans le pays en étant prêt à leur donner tout ce qu’il voudrait. Les fils de Yaakov entendent tout ce qui s’est passé et se mettent très en colère. Ils usent alors d’une ruse en lui disant qu’ils ne peuvent pas donner leur sœur a un incirconcis et qu’ils accepteraient de s’unir et de vivre avec eux qu’à condition qu’ils se circoncisent avec toute la ville. Chkhem et Hamor n’hésitent pas 1 seconde, acceptent la proposition et vont convaincre le peuple de s’exécuter le plus vite possible. Le 3e jour de la Brit Mila, Chimon et Levy, à l’âge de 13ans, s’arment d’épées, marchent vers la ville, tuent tous les males dont Hamor et Chkhem et récupères Dina. Les fils de Yaakov ont agient comme il fallait car Hamor, son fils et les habitants de la ville méritaient la peine de mort en transgressant les Lois Noahides. En apprenant la nouvelle, Yaakov est consterné de leur action et leur reproche que maintenant tous les peuples autour vont vouloir les exterminer. On voit d’ici que son reproche n’était pas sur l’acte lui-même mais sur le regard des voisins. Ils lui répondent si on a le droit de traiter leur sœur comme une prostituée. Il leur répond que cela est vrai mais maintenant ils ont mis en danger toute la famille.
D’ ordonne à Yaakov de se rendre à Beth El afin qu’il accomplisse son vœu, de lui faire des sacrifices. Yaakov demande à sa famille avant de partir, de se purifier des idoles qu’ils se trouvaient dans la ville. Pendant leur voyage, la terreur de D’ tombe sur les peuples autour afin qu’ils ne les poursuivent pas. Ils arrivent à Louz qui est Beth El et Yaakov érige un Mizbeah (Autel) pour faire les Korbanotes (Sacrifices). Deborah la nourrice de Rivka, était une femme méritante, meurt en chemin et Yaakov l’enterre en dessous de Beth El. Une autre mauvaise nouvelle arrive, ils apprennent que Rivka, la mère de Yaakov, est décédée, elle n’avait jamais revu son fils depuis qu’il était partit d’Erets Israël. Yaakov porte le deuil de sa mère, HM lui apparait pour le consoler et le bénir de la Braha des endeuilles, il lui annonce qu’à partir de maintenant il s’appellerait Israël, lui promet une grande descendance et que des Rois sortiraient de lui.

6e Montée :
HM dit à Yaakov que le pays qu’il a promis à Avraham et Its’hak reviendrait à lui et a sa descendance. Yaakov érige un monument à l’endroit ou HM lui est apparu. Ils quittent Beth El et en voyage, a une petite distance d’Efrat, Rahel enfante un garçon qu’elle nomme Ben Oni (Qui signifie Fils de ma souffrance) car elle meurt juste après son accouchement. Yaakov change son nom du terme négatif en terme positif et le nomme Benyamin (Qui signifie Fils de ma droite). Yaakov enterre Rahel sur le chemin d’Efrat qui est Beth Lehem.
La Torah énumère les 12 enfants de Yaakov avec leur provenance.
Après une séparation de plus de 20 ans, Yaakov arrive chez son père Its’hak a Hevron. 17 ans plus tard il meurt à l’âge de 180 ans. Yaakov et Essav transporte sa tombe vers la Grotte de Mahpela en le pleurant avec tous les Rois de Canaan qui accompagnent le cercueil avec eux.
La Torah énumère la descendance d’Essav dont ses femmes et ses fils : Eliphaz, Reouel, Yeouch, Yalame et Korah. La Torah ne rentre pas dans les détails afin de montrer qu’ils n’étaient pas le but de la création du monde et de montrer l’immoralité et la débauche de la famille d’Essav, car tous les enfants sont nés d’inceste. Il prend ses femmes et ses enfants et toutes ses possessions et quitte son frère Yaakov car leurs biens sont trop nombreux pour qu’ils cohabitent ensemble. Essav s’installe dans la montagne de Seiir puis La Torah réénumère a nouveaux ses femmes, ses enfants et ses petits enfants dont Amalek qui vient de Timna et Eliphaz.
7e Montée :
Avant l’arrivée d’Essav a Seiir, la Torah énumère les enfants de Seiir, les Hori, habitants du pays : Lotane, Chovale, Tsivone, Ana, Dichone, Etzere et Dichane qui sont les chefs de Horites, les fils de Seiir dans le pays d’Edom, puis leurs enfants, les Rois qui y ont régnés avant que ne règne plus tard un Roi pour les enfants d’Israël, puis les noms des chefs d’Essav selon leurs familles et leurs endroits par leurs noms.

Fin de la paracha
A suivre…