Séli’hot, une invitation à la Téchouva

Cet ouvrage est essentiel et indispensable pour traverser le mois d’Elloul.

Il vous permettra de vivre et ressentir au mieux cette période et surtout d’en tirer le plus grand des profits pour se préparer aux fêtes de Tichri.

Explications sur le mois d’Elloul – Halakha des Séli’hot – Traduction, commentaires et midrashim sur le texte originel.

Un guide de la Téchouva qui vous accompagnera tout le mois d’Elloul jusqu’à Yom Kippour.

LIRE UN EXTRAIT

Séli’hot – 205 pages

L’avis de la presse:

Hamodia – Haguesher

Cette série de trois livres constitue une intéressante combinaison littéraire et liturgique. On y trouve à la fois les textes liturgiques concernant la période actuelle – les Séli’hot du mois d’Eloul, les simanim que l’on consomme à Roch Hachana et les « Invités » que l’on accueille dans la souka – accompagnés d’explications, commentaires et réflexions intéressantes.

Le premier de ces ouvrages consacré aux Séli’hot se décline en deux parties, la première se lisant de droite à gauche et inversement pour la seconde. Dans le sens de lecture hébraïque, on retrouve tout le texte des Séli’hot (rite séfarade), en hébreu avec traduction française intégrale, ainsi que des annotations plus ou moins longues dégageant des idées intéressantes de ces prières. Du côté opposé, une soixantaine de pages sont consacrées à des développements relatifs aux Séli’hot, à la période de repentir, à la téchouva et à divers thèmes liés.

Le second ouvrage de cette série est une brochure intitulée Simanim, s’intéressant aux aliments consommés le soir de Roch Hachana en « signes » favorables pour la nouvelle année. L’auteur y présente chacun de ces aliments, son nom hébraïque et le symbole qu’il représente, en développant l’idée qui se cache derrière sa consommation. Point remarquable : comme les coutumes divergent entre une communauté et l’autre quant au choix de ces aliments, l’auteur présente exhaustivement les rites israélien, tunisien, algérien, marocain et djerbien… Présentant également le texte du kiddouch, les lectures qu’il est propice de lire pendant le repas ou encore le birkat hamazon, ce livret sera un fidèle compagnon durant toute la soirée de Roch Hachana.

Enfin, troisième ouvrage de la série, Oushpizine a pour thème central les fameux sept « Invités » qui nous accompagnent durant nos repas pris sous la souka, à savoir les trois patriarches et quatre autres des plus grandes figures de notre tradition. Chaque jour de Soukot étant attribué à un autre personnage, nous avons coutume d’« inviter » celui-ci à nous joindre, par un petit texte lu avant d’entrer dans la souka. Outre ces textes, cet ouvrage présente plusieurs commentaires pour chaque « Invité », en expliquant sa particularité et son lien avec la fête de Soukot. Enfin, y sont rapportés exhaustivement le kidouch de cette fête, les chants qu’on a coutume d’entonner sous la souka et divers autres textes liturgiques.

Cette petite collection bien conçue vous accompagnera ainsi pendant toute cette période de fêtes…

Yonathan Bendennoune

Séli’hot – 205 pages ; Simanime – 111 pages ; Oushpizine – 228 pages de Mordékhaï Bismuth, aux éditions OVDHM.