Archives par mot-clé : macabi

Éliminer les mauvaises « Grèce »…

Voilà plus de 2000 ans que nous allumons chaque année ces fabuleuses lumières de ‘Hanouka, essayons de comprendre l’origine de cette Mitsva.

Contrairement à Pourim, où manger et festoyer est une des Mitsva phare de cette fête, à ‘Hanouka la chose est toute autre.

À Pourim, Haman voulait anéantir les juifs physiquement (le gouf/corps), et donc une fois sauvé, ce même corps qui a failli être anéanti, se doit d’être réconforté, cajolé… un peu comme quelqu’un qui vient de subir un choc, on devra le réconforter, apaiser ce corps par un bon repas, un bon vin, des friandises…

À ‘Hanouka, c’est notre âme que les Grecs voulaient anéantir, une mort en profondeur, à la racine. Sans toucher à notre corps, ils souhaitaient nous tuer.

Prenons l’exemple d’une voiture, la dernière Mercedes cabriolet toutes options, ouvrez-lui le réservoir d’essence versez y dedans du sucre, après quelques mètres, le moteur va gentiment se caraméliser, et le détruire. Mais la carrosserie de notre belle Mercedes n’aura pas pris le moindre coup ni la moindre rayure. Et pourtant le sucre c’est bon, c’est doux, mais il a bel et bien anéanti notre belle Mercedes!

Les Grecs vont opérer de la même manière, en douceur… on retrouve d’ailleurs leur plan d’attaque dans leur nom « Yavane » en Hébreux cela s’écrit « יון » ,c’est a dire dans un premier temps doucement « un petit youd-י», puis un peu plus « un long vav -ו», puis plus en profondeur « un très long Noun final -ן». Ils ne voulaient pas juste frapper un grand coup et en finir, mais propager leur victoire à travers les temps, une victoire perpétuelle.

Qu’est-ce qui dérangeait les Grecs ?La sainteté du peuple juif.

Elle leur était insupportable, car eux prônaient pour la non-différence, tout le monde à la même enseigne ! Les Grecs aussi servaient les dieux, alors pourquoi, et en quoi les juifs se démarqueraient ?

wPar le corps avec la Brit Mila. Les Grecs se considéraient comme parfaits, pas de retouche à faire.

wPar leur calendrier. Le Chabat, les jours de fête, Roch ‘Hodech etc. Pourquoi les juifs distinguaient des jours plus saints que d’autres ?

Le calendrier juif est essentiellement lunaire avec une partie solaire et Roch ‘Hodech, le début du mois marque le renouvellement de la lune. Celle-ci est un astre qui diffère des autres, car certes elle brille, mais pas d’elle-même, elle projette la lumière du soleil qu’elle reçoit. Le juif est à l’image de son calendrier, il est ,comme la lune un renouvellement régulier chaque mois. Mais aussi, il ne brille pas de lui-même. En effet il illumine, car il projette et brille de la lumière de la Torah qu’il reçoit.

Les goyim quant à eux, ne possèdent qu’un calendrier solaire, car il pense (à tort) qu’ils peuvent briller d’eux-mêmes. Et c’est la revendication des Grecs.

Reste tout de même à élucider le calendrier arabe qui ne se base que sur la lune…. pas très brillant!

wPar l’étude de la Torah. Les Grecs ne voulaient pas empêcher les juifs d’étudier la Torah, mais ils voulaient enlever toute spiritualité à cette étude et la rendre « matière » à étudier comme une science quelconque à l’université.

Maintenant que nous avons expliqué le problème grec, on va mieux pouvoir comprendre la victoire des ‘Hachmonaïm.

Une des caractéristiques du miracle de ‘Hanouka a été la force de caractère des ‘Hachmonaïm qui malgré la pression et la tentation de la civilisation grecque, ont su tenir bon. Et c’est à contre-courant qu’ils se sont levés, au nom d’Hachem, ils ont crié « Mi l’Hachem élaï !/ que celui qui est avec Hachem, soit avec moi! », et ils ont vaincu l’ennemi. [ATTENTION cette « armée de D.ieu » n’était pas composée pas d’athlètes, comme parfois illustrée dans certaines éditions, mais plutôt de petits rabanim frêles et avancés dans l’âge.].

Après leur victoire, ils ont voulu à tout prix reprendre du service dans le Beth-Hamikdache qui avait été souillé par les Grecs. Les ‘Hachmonaïm désiraient accomplir des Mitsvot !

C’est alors qu’ils décident de rallumer la Ménora du Beth-Hamikdache, non pas simplement, mais de la manière la plus exigeante, avec de l’huile pure, comme jadis. Ils voulaient non seulement accomplir des Mitsvot, mais de manière intégrale, et pas à moitié.

Soulignons que leur détermination n’était pas nécessaire selon la stricte Halakha/loi, puisque tous les ustensiles du Beth-Hamikdache étaient impurs, ainsi que tout le peuple. Il n’y avait donc aucune utilité et nécessité d’allumer la Ménora, et en plus, avec de l’huile pure. Ils désiraient rallumer la flamme de la Avodat Hachem.

Après leur victoire, les sages ont attendu une période d’un an pour instaurer les jours de ‘Hanouka que nous connaissons. Pourquoi un an ? Ils voulaient s’assurer, d’une vraie victoire, de voir l’évolution des Bneï Israël et la reprise des commandes du Beth-Hamikdache et du pays.

Et la victoire fut confirmée par l’ouverture de Talmud Torah, Yéchiva, Kollel et autres institutions de Torah sans compromis. Ils ont rétabli ce que les Grecs ont voulu abolir, et pas uniquement reprendre les commandes du pays, tout en gardant l’atmosphère grecque qui régnait avant. Ils ne désiraient pas juste un état indépendant où l’on vit entre juifs, mais une terre où l’on vit comme un juif selon tous les préceptes de la Torah. C’est après tout cela que nos sages ont fixé pour toutes les générations suivantes, l’allumage des lumières de ‘Hanouka.

L’histoire est un éternel recommencement. Seuls les noms des acteurs changent. Aujourd’hui les Grecs s’appellent la société moderne, la démocratie. Elle aussi veut que tout le monde soit jugé à la même enseigne. Elle arrache les jeunes des bancs de la Yéchiva et les empêche d’étudier la Torah, elle piétine le respect du Chabat pour que ce jour soit comme un autre jour, avec les commerces ouverts et les transports qui fonctionnent normalement. Bientôt elle trouvera un danger à la pratique de la brit Mila…que D.ieu nous préserve!

En allumant les lumières de ‘Hanouka pour rappeler le miracle vécu il y a plus de 2000 ans, nous avons la Mitsva de recréer ce miracle de nos jours, reprendre les commandes du pays pour que nous puissions vivre comme juifs sur notre Terre. Faisons nous aussi partie de l’armée de D.ieu, « Mi l’Hachem élaï !»

À Suivre….