Archives par mot-clé : toldot

Toldot

« Et celles-ci sont les générations de Yts’hak fils d’Avraham ; Avraham engendra Yts’hak » Beréchit (25 ; 19)
Pourquoi la Torah semble-t-elle répéter la même information deux fois dans le verset ? En effet si Yts’hak est fils d’Avraham, pourquoi donc la Torah ajoute-t-elle qu’Avraham engendra Yts’hak?
Comme nous le savons, chaque mot et même chaque lettre de notre Sainte Torah ont un sens profond, desquels nous pouvons puiser une infinité d’enseignements, cette redondance est donc là pour nous apprendre quelque chose !
Dans le Yalkout Chimoni il est écrit qu’il existe des fils qui se comportent comme leurs pères, et des pères qui se comportent comme leurs fils. Notre verset (Beréchit 25 ; 19) nous enseigne donc qu’Yts’hak a grandi avec Avraham, et qu’Avraham a grandi avec Yts’hak.
Afin de mieux comprendre ce sujet, regardons le séfer « Chaar Bat Rabim », qui nous apprend qu’un homme a la Mitsva de procréer :

C’est-à-dire de mettre au monde des enfants de chair et de sang, comme il est écrit : « fructifiez et multipliez-vous, et remplissez la terre… » (Beréchit 1 ; 28)

Mais aussi de mettre au monde des enfants spirituels.
De quoi s’agit-il ? Des anges qui sont créés par l’accomplissement de la Torah et des Mitsvot.
Une question hypothétique se pose alors : Ne vaut-il pas mieux accomplir un maximum de Mitsvot qui nous élèveront personnellement et engendreront des anges, plutôt que des enfants qui seront amenés à fauter tôt ou tard ?
A choisir entre faire une Mitsva, qui est une valeur sûre, et faire des enfants de chair et de sang, qui auront une tendance à fauter comme tout être humain, qu’est-ce qui est préférable? LIRE LA SUITE