2 février 2023

Vayehi: La bénédiction de l’exil

Nous avons la coutume que chaque parents bénissent leurs enfants le vendredi soir, les filles comme les garçons. Les garçons seront bénie en leur souhaitant d’être « comme Ephraïm et Ménaché ». La source de cette coutume se trouve dans la paracha Vayé’hi. Ainsi est-il écrit à propos de la bénédiction prononcée par Yaakov aux deux enfants de Yossef, ses petits-fils : « Il les bénit alors et il dit : ‘ Israël te nommera dans ses bénédictions, en disant : Dieu te fasse devenir comme Éphraïm et Ménaché !’ (…) » (Béréchit 48, 20). Rachi commente sur place : « Celui qui vient bénir ses fils, les bénira avec leur bénédiction et dira, chacun à son fils : ‘Que Dieu te fasse devenir comme Ephraïm et Ménaché’ ». Pourquoi les deux fils de Yossef deviennent-ils le modèle des bénédictions adressées à la postérité d’Israël?