A’hareÏ Mot – Le don de soi

« C’est avec ceux-ci que Aharon entrera dans le Kodech… » Vayikra (16 ; 3)

Notre Paracha nous dévoile comment Aharon pénétra dans le Kodech Hakodachim.

Le Yalkout Chimouni nous enseigne sur ce premier mot « Zot/Ceux-ci », qu’il s’agit du « lot de Mitsvot » accomplies par tout le peuple, dont s’est muni  Aharon avant d’entrer dans le Kodech Hakodachim le jour de Kippour.

Ce lot était composé des Mitsvot du Chabbat, de la Brit Mila, de la Trouma, de la Torah, et du Korban. Et c’est avec le mérite de toutes qu’il entra !

Nos Sages nous fournissent un enseignement capital sur ce point. Le pardon ne s’obtient pas uniquement par les Korbanot, mais par l’ensemble de l’accomplissement des Mitsvot et du comportement de chacun.

Illustrons cela d’une parabole afin de mieux comprendre : 

Un Roi souhaita un jour construire une nouvelle ville, et il ne lésina pas sur les moyens pour cela. Il y fit construire les plus somptueux palais, des jardins splendides, des monuments magnifiques… Une ville très moderne, à la pointe des dernières technologies ! Or on l’informa que dans sa ville il n’y avait pas de médecin.

Très vite il s’occupa d’engager le meilleur et le plus compétent des médecins. Fier de son choix, il décida, lors de l’inauguration de la ville, de le présenter à ses habitants. Nous sommes enfin le jour J, le fameux médecin est présent et demande à ce que l’on fasse venir l’habitant le plus malade de la ville, celui dont les jours sont comptés, afin de prouver ses compétences médicales.

On fait venir un agonisant, il l’examine, et lui prescrit une ordonnance d’une vingtaine de médicaments. Quelques jours plus tard on annonce aux habitants de la ville que ce patient est décédé. Le Roi, furieux, convoque le médecin d’urgence afin qu’il lui explique sa bavure.

Celui-ci lui se justifie de son échec en affirmant qu’il était « volontaire », ceci afin de faire comprendre au peuple que même le meilleur des médecins n’est pas en mesure de soigner le plus grand des malades. De cette façon chaque habitant prendra garde de vivre sainement, de manger équilibré, etc… et non pas le contraire en se disant que « tout est permis, puisque le Grand Docteur est là pour nous guérir ! »

Il en est de même avec les Korbanot. Hachem informe ses enfants que si les Korbanot peuvent réparer certaines erreurs, ils seront inefficaces pour celui qui compte sur eux a priori.

Les Korbanot ne sont pas un remède miraculeux qui efface une ardoise de Avérot. Les Korbanot ne seront efficaces qu’avec la Torah et l’accomplissement des Mitsvot.

Dans le livre de Ochéa1 nous pouvons lire le verset suivant : « Armez-vous de paroles et revenez vers Hachem ! Dites-Lui : “Fais grâce entière à la faute, agrée la réparation, nous voulons remplacer les taureaux par cette promesse de nos lèvres. »

Nous apprenons de là que la Téfila s’est substituée aux Korbanot en attendant la construction du troisième Beth Hamikdach qui est imminente, avec l’aide de D.ieu.

Nous aimons invoquer Hachem avec les Tefilot et les Ségoulot.

Cependant il nous faut comprendre la leçon du comportement de Aharon, une Téfila qui ne sera pas accompagnée d’un « lot de Mitsvot » sera toujours insuffisante.

De la même façon que pour confectionner du pain, même si l’élément de base est la farine, il me faudra ajouter tous les autres ingrédients ainsi que l’effort du pétrissage afin de lui donner le meilleur goût. De même pour les Korbanot, il faudra le lot de Mitsvot avec, afin d’obtenir la purification et le pardon Divin.

Par ailleurs, le pétrissage indispensable pour obtenir un bon pain nous prouve combien il est important de faire preuve de don de soi dans l’application de nos Mitsvot, de foi et de crainte de notre Créateur, sans quoi ce lot de Mitsvot sera bien fade.

Aharon, devant le Kodech Hakodachim, doit représenter et demander pardon pour Am Israël. Il y pénétra avec toutes les bonnes actions du peuple d’Israël.

Puissions nous participer à « renflouer les caisses de Mitsvot » de notre peuple, pour que nous soyons jugés favorablement et que nos sacrifices et nos Téfilot soient agréés par Hakadoch Baroukh Hou.

1 Osée (14 ; 3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *