13 juin 2021

BO:Pourquoi tant de plaies?

Au début de la Paracha Hachem dit: “… J’ai placé mes prodiges … afin que tu racontes à tes enfants les plaies et les prodiges que j’ai placés en Égypte afin que tu Me connaisses : Je Suis ton D.ieu” (Bo 10.2). Le Or Ha ‘Haïm explique que D.ieu nous fait savoir par cela que les plaies ne sont pas une vengeance sur les Égyptiens, mais elles viennent pour montrer au Clall Israël la Force et le Pouvoir de Hachem sur toute la création ! À l’exemple des trois plaies de la Paracha qui sont les sauterelles, l’obscurité et la mort des premiers-nés égyptiens. Elles montrent que le Tout Puissant dirige les lois naturelles de ce monde comme le vent (qui a amené les sauterelles sur l’ordre de Moshé Rabénou et les a fait disparaitre au bout d’une semaine), les astres (par l’obscurité qui s’est abattue sur l’Égypte entière pendant 6 jours !) et la vie elle-même (par la mort des premiers-nés égyptiens que Seul le Créateur de l’embryon pouvait discerner qui était le premier-né …).

Au moment de la sortie des Bneï Israël , Hachem a dévoilé cette connaissance pour que dorénavant l’on fonde notre Emouna (foi) sur les prodiges d’Égypte. Car la Sortie d’Égypte enseigne un ‘plus’ par rapport à ce que l’on connait de la création du monde par Hachem. C’est que la sortie de l’esclavage marque la volonté du Créateur d’exercer sur l’histoire du monde et des individus son empreinte. On le voit dans la première plaie : le sang. Pendant 7 jours chaque Égyptien qui voulait boire devait payer en monnaie sonnante et trébuchante aux Bneï Israël de l’eau potable! Même si le Juif lui proposait de boire de son fût d’eau, pour l’égyptien cela se transformait automatiquement en sang tandis que pour le Juif c’était de la bonne eau potable! Cette même plaie a été pour les Bneï Israël une source de grand enrichissement et un grand coup porté contre la royauté égyptienne ! Au-delà de la petite histoire, c’est pour nous enseigner que toute la création est dans les Mains bienveillantes d’Hachem pour donner la punition et aussi la récompense à ceux qui Le craignent.

Pourquoi tromper pharaon?

Il est marqué à plusieurs reprises que Moché Rabénou demande à Pharaon de laisser partir le peuple pour une durée limitée de 3 jours au Mont Sinaï afin de servir Hachem (puis de revenir en Égypte) (voir Chémot 8.23).Dans notre Paracha, les Bneï Israël demandent aux Égyptiens d’emprunter leurs ustensiles d’or et d’argent. Pourquoi avoir utilisé une tromperie afin de prendre notre dû ? En effet la richesse que les Bneï Israël ont prise d’Égypte était justifiée par 210 ans d’esclavage sans motif !

Le commentateur Ran dans ses drachots explique qu’Hachem a cherché à ce que les Égyptiens poursuivent les Bneï Israël dans le désert de leurs pleins grés, n’étant pas revenus au bout des trois jours, pour que finalement ils s’engouffrent dans la mer Rouge à leur poursuite. Hachem a voulu ’ Mida Keneged Mida’ que de la même manière que les Égyptiens ont fait souffrir les BNÉ ISRAËL en jetant les nouveau-nés mâles dans le Nil, à leur tour les bourreaux se retrouvent engloutis dans la mer ! Si Moché Rabénou avait exigé que l’Égypte dédommage le travail des Bneï Israël , ils auraient accepté immédiatement et n’auraient pas poursuivi le peuple juif dans le désert. C’est justement pour cela que Moché Rabénou a utilisé ce subterfuge d’emprunter et de dire qu’ « on allait revenir d’ici à 3 jours », c’est ce qui a entrainé l’Égypte à sa perte !

Le Gaon de Vilna explique cela d’une autre manière. Ce stratagème avait pour but de faire payer les Égyptiens de la même manière qu’ils ont agi avec fourberie contre le Clall Israël. Comme le Midrach dit : au départ Pharaon a fait passer le travail des Bneï Israël comme un souci d’effort national pour édifier des villes d’approvisionnement. Lui-même a mis la main à l’ouvrage pour tromper les Bneï Israël dans ses fourbes intentionnés ! Car dès le lendemain pharaon avait placé des soldats auprès des Hébreux pour exiger que les Bneï Israël fassent le même travail, cette fois en tant qu’esclaves! De cette même manière, en retour, Hachem s’est moqué d’eux !

Rav David Gold