Paracha Pin’has – La bénédiction du monde

La Paracha de Pin’has fait un nouveau décompte des Bné Israel après la terrible épidémie. Ce décompte se fera d’après les familles des différentes tribus. Rachi (26.5) rapporte un célèbre Midrach qui explique pourquoi chaque nom de famille était encadré des deux lettres Hé et Youd qui sont un des noms d’Hachem. Comme par exemple la famille de Réouven qui se faisait appeler dans ce décompte : Haréouvéni. Ces deux lettres des quatre lettres du Nom Divin encadraient chaque nom des familles du Clall Israel pour signifier aux yeux du monde que les femmes juives n’avaient pas fauté avec les Egyptiens. La famille juive a gardé sa pureté malgré les grandes difficultés de l’esclavage.

C’est ce que dit le Roi David dans le Téhilim 122 «Chivté Youd/Hé Edout LéIsrael» c’est à dire que le nom d’Hachem témoigne que les familles n’ont pas fauté.

Pour le dénombrement de la tribu de Yssakhar qui représente ceux qui étudient le Thora, le Or Hahaïm donne une très belle explication. Tout d’abord il note que le nom de Yssakhar se décompose en deux: Yéch:”il y a” et Sakhar: ”un salaire”. Le Or hahaïm explique alors que le monde entier est le salaire de ceux qui étudient la Thora! Car le monde a été créé pour la Thora: pour les avréhim et les Bné Yéchivots qui l’étudient! Comme le dit la Michna dans Brahot : “à la sortie du Beit Hamidrach on dit: ‘Merci Hachem, d’avoir placé mon lot parmi ceux qui sont au Beit Hamidrach (..) je m’efforce (d’étudier la Thora) et reçois un salaire tandis que les autres ne reçoivent pas de récompense!” Explique le Or Hahaïm que même si dans les faits les travailleurs ont un salaire, il reste uniquement matériel et donc passager! Le vrai salaire par contre c’est celui de la Thora qui fait acquérir une connaissance du Créateur Lui même!! Et cette récompense est acquise pour toujours, même après 120 ans!!

On a entendu une belle parabole à cette explication. C’est comme le jour du mariage. Lors de la somptueuse soirée, des centaines d’invités profitent du repas et de la grande joie et les serveurs aussi mangent des plats qui sont offerts. Les seuls de toute la soirée qui profitent à peine des plats ce sont les jeunes mariés eux-mêmes ! En effet ils sont trop occupés à honorer les invités et n’ont pas le temps de manger! Quelqu’un d’extérieur à tout ce spectacle dira certainement que les gens qui sont assis à la table d’honneur, à qui on sert les plats et qui mangent avec grand plaisir ce sont eux les vrais héros de la soirée! Mais en fait, tout le monde sait que cette grande assemblée ne tire profit que grâce aux deux jeunes tourtereaux. Et eux, généralement, le jour du mariage, n’ont pas le temps de manger quoi que ce soit!

Le monde fonctionne de la même manière explique le Or HaHaïm. Il ne tourne que grâce à la bénédiction qui est donnée par les Avréhim et les Talmidé Hahamim! C’est eux qui sont au centre de la scène comme le sont les mariés. Et ça, sans que le reste de l’humanité ne le sache!

Le Or HaHaïm ajoute que parmi les familles de la tribu de Yssakhar il y a celle de “Pouvi”. C’est une allusion à la bouche -Pé- et les deux dernières lettres du nom sont Vav et Youd qui font partit des lettres du nom d’Hachem. Pour dire que la bouche de celui qui étudie la Thora est sanctifiée par les paroles de THORA! Elle l’est tellement que le nom d’Hachem est associé à sa bouche! Dans le même esprit Rabi Chimon Bar Yo’haï dit dans le Yérouchalmi (Chabbat) que s’il avait été présent lors du Don de la Thora il aurait demandé à Hachem de créer 2 bouches! L’une pour parler des paroles profanes et l’autre pour dire des Divré Thora! Avec cette belle explication, on comprend mieux aussi pourquoi la parole des Tsadiquim s’accomplit!

Rav David Gold 00 972.390.943.12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *