PROGRAMME DE BOISSON POUR LA JOURNÉE

En réponse à des demandes répétées, je voudrais expliquer ici comment consommer, chaque jour, la quantité de boisson recommandée. D’abord, il convient d’utiliser des grands verres de 33 cl ou d’un demi-litre avec une anse. De la sorte, on a déjà résolu la moitié des problèmes : il est presque aussi facile de boire un grand verre qu’un petit et on s’évite la peine d’aller le remplir à chaque fois !

À présent, voici un programme de boisson pour la journée : un verre d’un demi-litre d’eau le matin, même avant la prière. En effet, selon le Choul’han ‘Aroukh (Ora’h ‘Haïm 89,3), « il est permis de boire avant la prière, que ce soit les jours non fériés, Chabat ou fêtes ». Après la prière, s’il veut boire, il devra attendre dix minutes, pour consommer le petit déjeuner, car l’eau que l’on boit après une nuit de jeune sort rapidement de l’estomac. L’eau que l’on boit à jeun a aussi le grand avantage de brûler les graisses et ceci est une information importante.

Deux heures après le petit déjeuner et jusqu’à vingt minutes avant le déjeuner, il faut trouver l’occasion de boire selon nos recommandations. Deux heures après le repas, encore un grand verre ou plusieurs verres ordinaires. À la fin de la journée, deux heures après le dîner, on peut compléter la ration quotidienne d’eau.

Celui qui n’a pas soif, qui boit sans envie et sans plaisir, mais uniquement pour sa santé (ce qui est très rare) peut mettre dans son verre d’eau un concentré de jus de fruit sans sucre, pour lui donner du goût, ainsi il pourra réciter la bénédiction avant et après l’avoir bue.

PROGRAMME DE BOISSON POUR LE CHABAT

Je recommande de boire beaucoup avant l’entrée du Chabat, puis deux heures après le repas de vendredi soir.

Il est permis de boire, mais ne dormez que deux heures après chaque repas.

Le Chabat matin :

1 ) On peut très bien boire avant la prière, et ce, tous les jours y compris Chabat et fêtes.

2) Après le début de la prière, on ne peut plus boire jusqu’à la récitation du Kiddouch.

3) La femme devra faire le Kiddouch avant de boire de l’eau.

Il est évident qu’en cas de problème de santé il est conseillé de boire : la Tora est une Tora de vie ! Ainsi, le Tour (Ora’h ‘Hai’m,chapitre 89) atteste : « J’ai vu que le Roch, mon vénéré père, avait l’habitude de boire Chabat matin avant la prière. »

Dans la plupart des cas, l’eau bue avant la prière ne suffît pas et il faudra boire davantage. Il est préférable de boire avant de commencer à manger, car, sinon, il faudra attendre deux heures après la fin du repas.

Par conséquent, je propose :

– De réciter la bénédiction boré péri ha-guéfène sur le vin ou le jus de raisin du Kiddouch en y incluant par la pensée toute l’eau que l’on boira pendant le repas.

– De consommer un minuscule morceau de pain après ha-motsi. On boira à satiété, puis on poursuivra le repas après seulement dix minutes de pause. Il faudra penser à manger par la suite, un minimum de 28 grammes de pain.

Extrait de l’ouvrage « Une vie saine selon la Halakha »

du Rav Yé’hezkel Is’hayek Chlita

Contact 00 972.361.87.876

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *