Réponses à vos questions – Massei

Est-il permis de manger de la viande le jour de Roch‘Hodech Av ?

La coutume séfarade permet de manger de la viande le jour de Roch ‘Hodech Av. Par contre dès le lendemain, le 2 av, il sera d’interdit d’en manger. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.169)

Étant donné qu’à partir de Roch ‘Hodech Av, nous nepouvons plus boire de vin (sauf Chabbat), sera-t-il permis de boire le vin dela Havdala de la sortie de Chabbat pendant cette période?

Le Choul’hane ‘Aroukh permet de boire le vin de la Havdala, tandis que le Rama l’interdit. C’est pour cela que les Séfaradim pourront boire le vin de la Havdala comme chaque semaine par contre les Achkénazim le donneront à un enfant (qui n’est pas BarMistsva) de le boire. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.176)  

Est-il permis de manger des aliments qui ont étécuits avec de la viande depuis Roch ‘Hodech Av jusqu’au  9 Av ?

A priori cela est permis, mais on a l’habitude de s’abstenir de les manger. Par contre il est permis de cuisiner dans une casserole dans laquelle on a fait cuire de la viande bien que celle-ci soit « Bat Yoma », c’est à dire dans laquelle on a fait cuire de la viande dans les 24 heures précédentes. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.172)

Si on a fait la bénédiction sur un morceau viande etqu’au moment de le goûter, on se souvient que l’on ne peut en manger [pendantces jours] que faut-il faire ?

On goûtera un peu de la viande afin que la bénédiction n’ait pas été prononcée en vain, car cette consommation ne sera pas un signe de joie ou d’annulation de la coutume de se restreindre à manger de la viande.(‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.188)

Peut-on mettre du déodorant le jour de Tich’aBéAv ?

Il est interdit de se parfumer le jour de Tich’a BéAv car c’est un signe de plaisir, mais si on le fait dans le but de ne pas transpirer cela est permis. Ainsi nous pourrons utiliser du déodorant à Tich’a BéAv. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.274)

Bien qu’il soit interdit d’étudier [la Torah] lejour de Tich’a BéAv, que peut-on étudier ce jour-là ?

Le jour du jeûne du 9 Av on ne pourra étudier que des passages relatifs à la destruction du Beth Hamikdach/Temple  comme la Méguila de Eikha (le livre des Lamentations), Iyov (le livre de Job), le traité de Guitin de la page 55b à la page 58a, ou encore les lois de deuil. Il est permis de lire des livres de Moussar ce jour-là, car cela nous permet d’ouvrir notre cœur à faire Téchouva. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.308 et 316)   

Participez et posez vos questions au Rav Avraham Bismuth

par mailab0583250224@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *