Réponses à vos questions

Peut-on étudier pendant la répétition de la ‘Amida ?

Il est interdit d’étudier même par la pensée pendant la répétition de la ‘Amida, et il faudra écouter attentivement toute la répétition.

Si je me réveille avant le lever du jour, m’est-il permis de manger avant le début du jeune ?

Tous les jeunes (à l’exception de Tich’a Béav et Yom Kippour) ne commencent qu’au lever du jour. Par le simple fait d’aller dormir nous recevons automatiquement le jeune, et nous ne pourrons  pas nous lever avant le lever du jour pour manger avant le jeûne. Cependant, si avant de dormir on a émis la condition de se lever dans la nuit pour manger, alors cela sera permis. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.9)

À partir de quel âge devons-nous éduquer nos enfants à jeûner ?

Il n’y a aucune Mitsva d’éduquer nos enfants aux jeunes qui sont liés à la destruction du Beth-Hamikdach, ne serait-ce même quelques heures. En effet, en les habituant à jeûner, on prétendrait que le Temple et le Machia’h ne viendront pas avant leur Bar/Bat Mistva. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.66 Rav Avraham Yossef)

Une personne qui ne jeûne pas peut-elle monter à la Torah le jour du jeûne ?

Une personne qui ne jeûne pas ne pourra pas monter à la Torah les jours de jeûne. Par contre si le jeûne tombe un lundi ou un jeudi et que dans tous les cas on lit à la Torah ces jours-là, on pourra le faire monter bien que l’on lit la Paracha liée au jeûne. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.112)

Est-ce qu’un ‘Hatan doit jeûner quand le jeune tombe dans la semaine des Chév’a Brakhot?

Un ‘Hatan qui est dans la semaine des Chév’a Brakhot est obligé de jeûner quand le jeûne tombe au milieu de cette semaine. Dans le cas où le jeûne tombe un Chabbat, et qu’il est repoussé à dimanche il jeûnera jusqu’à ‘Hatsot et il n’a pas le droit de continuer de jeûner jusqu’au soir, car ce jour-là est un jour de fête et de joie pour lui. (Yalkout Yossef lois du mariage)

Celui qui a oublié de dire ‘Aneïnou dans la Amida (dans Chémâ kolénou) un jour de jeune, doit-il revenir et le dire ?

Si l’on a oublié de dire ‘Aneïnou dans la Amida, et qu’on a déjà commencé à réciter la bénédiction de Chomé’a Téfila, ne reprendra pas à Chémâ Kolénou pour le dire. Cependant il est recommandé de le réciter à la fin de la ‘Amida, après Elokaï Nétsor. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.71)

Lorsque le jeûne tombe Chabbat, qu’il est repoussé à dimanche (comme cette année), et que ce jour-là (dimanche) un enfant devient Bar-Mitsva, a-t-il l’obligation de jeûner ?

Du fait que potentiellement cet enfant n’aurait pas eu besoin de jeûner, si ce n’est que le jeûne fut repoussé. S’il est faible, il pourra jeûner que quelques heures selon les forces qu’il a, mais s’il peut tenir il devra jeûner jusqu’au soir. (‘Hazon ‘Ovadia 4 jeûnes p.68)

Participez et posez vos questions au Rav Avraham Bismuth

par mail ab0583250224@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *